Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 17:48

fatigue

 

Mon déménagement et mon enménagement touchent à leur fin, je suis vidé. je n'aurai jamais pensé avoir accumulé tant de choses et il va me falloir un certain temps pour me refaire mon univers, de plus le temps de récupérer télé, téléphone, internet je vais disparaitre un certain temps de la toile, pour vous consoler je vous laisse une petite compile de poésies déjà publiées  et je vous embrasse en vous disant à bientôt.

 

Soirée d'Arrée

Souffle, souffle le vent sur les monts d'Arrée
Passe, passe le temps d'hivers en été
Sur le yeun, qui paisiblement le soir s'endort
s'étale la brume, couvrant les genets d'or
C'est le moment où tout commence où tout finit

Juste un instant d'absence et de mélancolie


La rose

Dans un jardin clos naquit une rose, à peine sortie de terre sous la caresse du soleil elle prit la pose
Du monde elle attendait de l'amour, de la reconnaissance, enfin tout ce que l'on peut attendre quand on est de noble naissance
Mais le jardin était abandonné et sous les vieux murs écroulés, personne ne venait jamais
Alors de désespoir la rose est morte, ses feuilles ont fané et le vent les emporte
Qui se souviendra qu'ici, un jour une rose au jardin de l'amour trouva porte close

 

La boite à musique

Quelques tours de clé la voilà qui s'élance
De ses roues dentées elle règle la danse
les notes surannées d'un vieil air s'envolent
Une chanson oubliée une histoire sans paroles
Mais la voilà qui s'emballe son ressort se détend
Un rouage détalle elle perd son allant
Elle déraille ralentit devient sotte
La boite à musique égrène ses dernières notes

ça y est, c'est fini, elle est morte

 

 Tes larmes

Aux larmes de tes yeux s'accroche mon cœur
Que mon âme toute entière sèche enfin tes pleurs
Pour qu'un sourire naissant à tes lèvres fleurisse
Et que ton rire éclatant à nouveau retentisse

 

Le baiser

  Toi que j'aime de tout mon être
pour qui mon coeur bat en sourdine
au fond de tes yeux je veux renaître
oublier les heures assassines
de ton amour je veux me repaître
cueillir un baiser sur tes lèvres mutines

 

Quand m'aime  

 Tu m'aime dis moi ? De toi à moi deux mois sans toi quel anathème
je perds la foi à chaque fois que je te vois me faire une scène
Car tous les jour pour cet amour qui reste sourd j'ai de la peine
A mon coeur lourd et sans détour à ton retour dis moi que tu m'aime

 

Viel amour Allez viens ma vieille, pose ta tête sur mon épaule
C'est ton vieux qui t'appelle, fais donc pas ta drôle
Tu vois tes rides, ce sont aussi les miennes
C’est le prix de nos efforts et de nos peines

Et si parfois ton cœur te semble si lourd C’est en raison du poids de notre amour

Allez viens donc ici ma vieille, serre toi tout contre moi

Notre amour, c’est pas de la veille, embrassons nous encore une fois.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

mima 07/07/2010 05:52



bonjour Passager,


Bon, j'espère que tu as eu le temps de récupérer à ce jour ? et maintenant...tu la récupères quand, ta ligne
internet ???


bisous



le passager 10/07/2010 23:38



 C' est bon me revlà ! 



lenez o vent 29/06/2010 20:36



bel été, bon courage, à bientôt



le passager 10/07/2010 23:39



bel été à toi Lenez o vent



Monica15 comme un poisson dans l eau 29/06/2010 08:21



bonne journée


 dans la canicule  de l 'arré loll


septembre  te reverra peut être parmis nous  j epére


 


 bon vent à toi  @ kénavo passager


 


 belle musique   que j' aime



le passager 10/07/2010 23:41



Salut Monica me revoilà



mima 28/06/2010 18:19



Eh ben alors mon p'tit gars, si tu continues comme ça tu ne verras pas la fin de l'été, il est temps de mettre le frein ! bon j'espère que tu as bientôt des congés...


Par contre, disparaître de la toile ? ça ne me plaît pas du tout !!! 


Je vais me consoler en lisant les poésies...


bisous Passager



Présentation

  • : Penn Bazh bâton Breton
  • Penn Bazh bâton Breton
  • : Les Bretons brandissaient leurs terrible penn-bazh ! Je ne sais plus de quel ancien livre j'avais tiré cette phrase mais ce fut le début d'une belle aventure.
  • Contact

Recherche