Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 16:22


Il faisait froid en ce soir de Noël et le vieil homme qui marchait dans la neige était seul. Il marchait d’un pas rapide vers une maison où personne ne l’attendait, car je vous l’ai dit le vieil homme était seul. Il faisait froid, si froid dans son cœur que l'amour avait oublié. Il en avait pourtant rêvé de cet amour, de cette fille aux cheveux blonds comme les blés, au regard couleur du ciel, aux mains si douces et si chaudes qui le hantait la nuit pour disparaître au matin. Le temps avait passé, il ne l’avait jamais rencontrée et ce soir, le vieil homme était seul. Le froid se faisant plus vif, il allongea le pas pour se rendre chez lui. A un moment il s’arrêta et leva un instant son regard vers le ciel, juste à temps pour apercevoir une étoile filante mourir dans la nuit.


- Faire un vœu, pensa-t-il. Ah ! Si j'avais vingt ans !


Il reprit La route mais dans sa hâte, au détour du chemin, il heurta brusquement une personne qu'il envoya rouler dans la neige.


-Pardonnez au vieil homme que je suis, balbutia t-il

 

- Vous vous moquez, répondit une voix féminine, vous avez tout au plus vingt ans, mais aidez moi plutôt à me relever.

.
Sous le châle qui couvrait sa tête, un doux visage bordé de cheveux blonds lui apparaissait. Elle avait les yeux couleur du ciel, les mains douces et chaudes, c'était elle ! Celle dont il avait si souvent rêvé. Elle était jeune et belle. Il était vieux et laid, il fit un pas en arrière.


- Vous pourriez au moins m'aider à ramasser mes affaires, s'exclama t-elle !


Il se pencha et se mit en devoir de ramasser le contenu du sac de la demoiselle.


- Je suis désolé, balbutia t-il encore.


Soudain, il s'immobilisa. Là dans la neige, un petit miroir de poche entrouvert lui renvoyait son image. Ce n'était pas celle d'un vieillard aux traits usés par le temps mais celle d'un jeune homme en pleine force de l'âge. L'étoile ! Un vœu prononcé inconsciemment. Non il ne rêvait pas et cette jeune fille qui lui souriait l'air moqueur, en était la preuve. Il se releva fou de joie, c'était un miracle.


- Mademoiselle, dit-il, accepteriez-vous, pour me faire pardonner, de prendre un verre en ma Compagnie ?


Elle plongea son regard dans le sien, avant de répondre dans un sourire :

- Si cela peut vous donner bonne conscience, j'accepte avec joie.

Heureux, le cœur battant, il l'entraîna au grand café de la Terrasse. C'était comme s’ ils s'étaient toujours connus et chaque seconde les rapprochait davantage. Après avoir pris un verre puis deux, ils s'accordèrent pour réveillonner ensemble. Jamais soirée ne fut plus délicieuse car l'amour faisait son œuvre.

 

Quand vinrent les douze coups de minuit, la jeune fille prit un air inquiet, prétextant de se poudrer le nez, elle se leva et sortit de la salle.


- Comme son absence me semble longue, se dit notre homme.


Pour tuer son attente il se mit à détailler la salle et ses occupants. Tout à coup, son regard s'arrêta sur la grande glace qui ornait le mur. A l'endroit où il se tenait, l'image que lui renvoyait le miroir était celle d'un vieil homme, d’un vieil homme seul. Le charme était rompu, le rêve brisé, elle allait revenir et le découvrir sous sa véritable apparence. Non ! Il ne le supporterait pas, il se leva brusquement et s'enfuit en courant. Dans sa course éperdue qui ne le menait nulle part, il heurta violemment une vieille femme qu’il fit tomber. Lorsqu’il la releva il vit que celle-ci avait des cheveux gris comme un vieux blé mais ses yeux avaient la couleur du ciel et ses mains étaient si douces si chaudes.


- Moi aussi, j'ai vu l'étoile, dit-elle en souriant.

Alors ils levèrent tous deux les yeux vers le ciel. L'espace d'un instant on put voir une étoile bercer de lumière un jeune couple enlacé pour une éternité de bonheur.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

scarabee 07/10/2009 21:03


que dire vieux lutin !!!!  quel age as t'on ? !!  qui sommes nous


Le passager 06/10/2009 19:58



Merci pour tous vos compliments, c'est aussi celle que je préfère.



zerlina 06/10/2009 19:48


Elle est belle cette histoire.
Elle fait réver.
Elle donne l'espoir.
Elle nous dit que l'amour peut nous surprendre,
n'importe quand, n'importe où, quelque soit notre age...

bizzz


zerlina


Renard 06/10/2009 19:15


Que c'est beau passager, mais que c'est beau....
J'ai aimé tous tes contes, mais c'est cette histoire ma préférée.. elle est merveilleuse, comme un conte de.... Noël
Merci à toi 


Présentation

  • : Penn Bazh bâton Breton
  • Penn Bazh bâton Breton
  • : Les Bretons brandissaient leurs terrible penn-bazh ! Je ne sais plus de quel ancien livre j'avais tiré cette phrase mais ce fut le début d'une belle aventure.
  • Contact

Recherche