Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 18:22

Wyon était orphelin. Abandonné quand il avait cinq ans, il avait été recueilli par une magicienne qui l’avait élevé. Oh ! Ce n’était pas par bonté d’âme, mais il lui fallait un serviteur et un enfant faisait aussi bien l’affaire. Un jour alors qu’elle devait s’absenter, elle mena le jeune garçon dans une grotte obscure.

- Je pars collecter quelques herbes pour mes philtres magiques. Prends ce chaudron, il contient la potion d’où je tire mes pouvoirs. Allume un feu, pose le récipient dessus et surveille la cuisson, celle-ci doit être lente et progressive mais prends garde ! S’il en était autrement je te le ferai payer chèrement.

Ayant dit ces mots, la magicienne sortit de la grotte laissant seul le pauvre Wyon qui se mit à l’ouvrage. Après avoir entassé quelques fagots, il alluma le feu et mit à chauffer le breuvage. De temps en temps, quand la flamme baissait, notre ami remettait quelques branchages dans le feu. Assis devant le chaudron, wyon ne quittait pas des yeux la potion verdâtre qui doucement clapotait, clapotait, clapo… Bercé par le doux clapotis, le garçon s’était endormi.

Privé de surveillance le feu s’était emballé, la potion se mit à bouillir et à déborder du chaudron. Quelques gouttes de la potion tombèrent sur les lèvres de Wyon qui, réveillé en sursaut renversa dans un geste maladroit le chaudron et son contenu. Quel malheur ! La magicienne ne lui pardonnerait jamais cette maladresse. Il fallait partir, fuir, s’éloigner au plus vite. Il n’en n’eut pas le temps car celle–ci venait de faire son entrée. A la vue du chaudron renversé elle entra dans une terrible fureur et se transforma en un énorme chien aux crocs acérés. Pris au piège le jeune garçon se sentait perdu.

- Ah ! Si seulement j’étais une souris, je pourrai m’enfuir.

Il avait à peine prononcé cette phrase, qu’il se métamorphosa en souris, oui oui une toute petite souris. Les quelques gouttes de potion reçues sur ses lèvres lui avait donné ce pouvoir.

- C’est donc ainsi ! S’exclama la magicienne et prenant l’apparence d’un chat elle s’élança à la poursuite de Wyon. Arrivé sur le bord d’une rivière et se sentant rejoint, le garçon se jeta à l’eau en se transformant en gardon, le chat se fit brochet et n’eut aucune peine à rattraper le petit poisson qui sortit de l’onde sous la forme d’une hirondelle et s’élança vers le ciel. Peine perdue car le brochet devint un aigle. Wyon sentant sa fin si proche pris la forme d’un grain de blé et se laissa choir dans la cour d’une ferme. La magicienne qui l’avait vu tomber, prit enfin la forme d’une poule et d’un coup de bec engloutit notre ami. Elle n’eut pas le temps de chanter victoire car un coup de hache l’abattit sur le champ.

- Je ne sais pas d’où vient cette poule, dit le fermier mais comme elle est sur ma terre il est juste qu’elle participe à mon dîner. Il porta la poule à son épouse qui se mit en charge de la dépouiller. Quelle ne fut pas la surprise du couple de fermiers quand, en ouvrant la poule, il trouvèrent dans le ventre de celle-ci un œuf et dans cet œuf un jeune garçon qui leur souriait.

- Regarde dit la femme, nous qui n’avons pas d’enfants les dieux nous offrent un garçon. Ainsi adopté Wyon vécut longtemps et heureux dans cette famille. Quant à la magicienne, il n’en reste que le souvenir d’un bon repas et cette plume sur mon chapeau de conteur.


Inspiré du légendaire celtique

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Petra 18/11/2009 12:47


Jolie histoire, mais j'aime les magiciennes et j'imagine qu'une fois cuite elle a quand même pu s'echapper ; une magicienne ne se laisse pas avoir aussi facilement...

Beezoo ~ Petra


Michèle 17/11/2009 18:55


ma devise : toujours rendre visite à mes noveaux arrivants
je ne suis pas déçue , bien au contraire , voilà un beau conte qui nous fait revivre notre enfance
en plus quelle belle fin !

merci bon passager , je reviendrai lire tes histoires qui font du bien...

mimi-boule  =" petite souris ,sur un blog de rats"


Renard 17/11/2009 18:35


Très beau ce conte... j'aime quand les gentils, les enfants et les animaux s'en sortent..  
Merci à toi Conteur
Passe une bonne soirée 


Présentation

  • : Penn Bazh bâton Breton
  • Penn Bazh bâton Breton
  • : Les Bretons brandissaient leurs terrible penn-bazh ! Je ne sais plus de quel ancien livre j'avais tiré cette phrase mais ce fut le début d'une belle aventure.
  • Contact

Recherche